Avertissement: Les informations sur ce site sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h) ▶ Inscrivez-vous pour découvrir comment il est possible de normaliser votre thyroïde et relancer votre métabolisme naturellement (10 000 vues).

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur des symptômes que vous ressentez peut-être actuellement. L’idée derrière ce texte, c’est de vous permettre de comparer ce que vous vivez avec des signes d’une défaillance de votre thyroïde.

Bien entendu, cela reste un article généraliste. Si vos symptômes persistent, nous vous invitons vivement à vous tourner vers un professionnel de la santé. Ces choses étant dites, nous allons pouvoir commencer !

Sensation de froid intérieur dans le corps : est-ce une hypothyroïdie ?

Froid intérieur : Est-ce qu’une hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est une situation pathologique déclenchée par l’insuffisance d’hormones thyroïdiennes dans le corps. Pour faire plus simple, vous avez à la base du cou une glande en forme de papillon. Cette glande secrète dans votre corps des hormones.

Quand cette glande se met à dysfonctionner, il est alors possible de noter un certain nombre de symptômes physiques et c’est justement là-dessus que nous allons nous attarder.

L’un des symptômes courants d’une hypothyroïdie peut être la sensation d’avoir froid en permanence.

Si actuellement vous vous retrouvez à greloter régulièrement alors même que la température de la pièce est très correcte, c’est peut-être signe que votre thyroïde ne fonctionne pas de manière optimale.

Quelques questions à se poser pour savoir s’il s’agit d’une hypothyroïdie

Est-ce que vous ressentez constamment le besoin de vous couvrir ?

Êtes-vous souvent la seule personne à vous plaindre du froid dans un groupe ?

Est-ce que cette frilosité s’accompagne de fatigue et d’irritabilité ?

Souffrez-vous de constipation ?

Avez-vous récemment pris du poids sans pour autant avoir eu le sentiment de vous lâcher sur votre alimentation ?

Avez-vous des crampes, des raideurs musculaires ou des douleurs dans les articulations en ce moment ?

Êtes-vous facilement essoufflé(e) ?

Ces questions peuvent vous aider à vous mettre sur la voie. C’est une liste de symptômes courants chez les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie. À cette liste, vous pouvez ajouter la sécheresse de la peau et une augmentation de la perte de cheveux.

Si vous répondez par l’affirmative à de nombreuses questions dans cette liste, c’est peut-être le signe que vous souffrez d’hypothyroïdie.

L’hypothyroïdie, ça se prend en charge

Rassurez-vous, si vous souffrez d’hypothyroïdie, il n’y a rien de catastrophique. Il existe des solutions douces, naturelles et adaptées qui permettent d’en réduire les effets. Mon conseil, c’est bien entendu de privilégier des solutions qui soient respectueuses de votre corps.

En général, nous avons le réflexe de nous précipiter vers des solutions médicamenteuses. Ces médicaments, ce sont des hormones de complément. Elles permettent de compenser la défaillance de la thyroïde. Cela fonctionne et cela fait partie des solutions possibles.

Mais vous pouvez aussi vous tourner vers des solutions alternatives. Certains aliments permettent notamment de stimuler sa thyroïde. Je pense ici à l’avoine, naturellement riche en acides aminés et en minéraux, cette céréale permet de donner un coup de boost à votre thyroïde.

Au petit déjeuner, vous pourriez par exemple prendre des flocons d’avoine, une banane et accompagnez cela d’un peu de muesli (des fruits secs et de noix) et par du lait d’avoine. Il faudra simplement veiller à ne pas se tourner vers l’avoine si vous êtes une personne intolérante au gluten.

ATELIER VIDEO GRATUIT (1h): REGENERER SA THYROIDE?

Lire aussi :

L'article précédent : Quel supplément en iode choisir pour soigner l’hypothyroïdie ?

L'article suivant : Toujours froid et fatigué, faut-il prendre des vacances pour s’en sortir ?