Avertissement: Les informations sur ce site sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h) ▶ Inscrivez-vous pour découvrir comment il est possible de normaliser votre thyroïde et relancer votre métabolisme naturellement (10 000 vues).

Dans ce nouvel article, nous allons répondre à la question suivante : « Quel supplément en iode choisir pour soigner l’hypothyroïdie ? »

Mais avant de commencer, je vais vous expliquer un peu l’action de l’iode dans l’organisme et pourquoi cela peut contribuer à réduire votre problème d’hypothyroïdie. Enfin, nous verrons quelques idées de suppléments à intégrer à votre alimentation.

Quel supplément en iode choisir pour soigner l’hypothyroïdie ?

C’est parti !

Pourquoi l’iode est si important pour la thyroïde ?

L’iode est un oligo-élément naturel particulièrement présent dans notre alimentation. On retrouve de l’iode dans la plupart des aliments provenant de la mer (poissons, fruits de mer, crustacés et même dans les algues comestibles). On peut aussi trouver de l’iode dans des produits comme le fromage ou les œufs.

C’est le phénomène d’oxydation de l’iode dans le corps qui accélère l’utilisation des sucres et des graisses : ce phénomène participe à la production d’énergie. L’iode est également capable de lutter activement contre les bactéries et l’apparition de mycoses.

Il me semble quand même important de préciser que même si la consommation d’iode est importante pour favoriser le bon fonctionnement de votre thyroïde, il est important de ne pas tomber dans le surdosage. Ce serait fâcheux de vouloir lutter contre une hypothyroïdie et de déclencher une hyperthyroïdie dans la foulée.

Symptômes : Comment savoir qu’on souffre d’hypothyroïdie ?

Lorsque la thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes, c’est un vrai problème. Cette situation se traduit par l’apparition de nombreux symptômes. Le moyen le plus sûr de savoir si l’hypothyroïdie est avérée est de faire un bilan sanguin. C’est le médecin qui le prescrit et cela permet d’avoir une information relativement fiable.

Quel supplément en iode choisir pour sa thyroïde

Les apports journaliers recommandés sont de :

  • 90 à 120 µ (microgrammes) / jour pour les enfants
  • 150 µ / jour pour les adolescents et les adultes
  • 200 µ / jour pour les femmes enceintes qui allaitent et pour les sportifs

Il existe de nombreux suppléments en iode qui n’ont pas tous le même champ d’action. Certains suppléments vont se concentrer sur votre bien-être par exemple. En plus des apports en iode, vous retrouverez de la vitamine B et des minéraux.

Il existe également des compléments naturels à base d’orties qui ont pour effet de stimuler votre thyroïde. Si vous cherchez à stimuler vos défenses naturelles, il peut être intéressant de vous tourner vers des préparations à base d’oligoéléments et riches en vitamines.

Vous l’aurez compris, il existe de nombreux compléments en iode qui peuvent vous aider à réduire les problèmes de thyroïde. L’important, c’est de garder à l’esprit qu’un complément alimentaire ne remplacera jamais des bonnes pratiques visant à améliorer votre hygiène de vie.

Une alimentation saine et une pratique régulière du sport peuvent déjà considérablement booster votre métabolisme et vous permettre de relancer la sécrétion d’hormones thyroïdiennes dans votre organisme.

Généralement, l’alimentation occidentale est déjà relativement riche en iode : veillez donc à ne pas en consommer à l’excès. Comme je l’écrivais, cela serait fâcheux que cela puisse déclencher par la suite une hyperthyroïdie.

ATELIER VIDEO GRATUIT (1h): REGENERER SA THYROIDE?

Lire aussi :

L'article précédent : Quand le sport en excès engendre l’hypothyroïdie

L'article suivant : Sensation de froid intérieur dans le corps : est-ce une hypothyroïdie ?