Avertissement: Les informations sur ce site sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h) ▶ Inscrivez-vous pour découvrir comment il est possible de normaliser votre thyroïde et relancer votre métabolisme naturellement (10 000 vues).

Dans cet article, nous allons répondre à cette question que vous vous posez certainement : « Comment savoir si on souffre d’une hypothyroïdie ou d’une hyperthyroïdie ? » Quelles sont les différences entre ces deux affections de la thyroïde ? Quels sont les signes qui permettent de les reconnaître et de faire la différence ?

Hypothyroïdie ou Hyperthyroïdie : comment savoir ?

Répondons ensemble à toutes ces questions : c’est parti !

Qu’est-ce qu’une hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est une affection de la thyroïde. Pour rappel, la thyroïde est une petite glande qui se trouve à la base du cou. Elle est de petite taille mais pourtant, elle tient un rôle important au cœur du système endocrinien. C’est en effet la thyroïde qui produit les hormones thyroïdiennes.

Ces hormones jouent un rôle important dans l’organisme. L’hypothyroïdie c’est le moment où la thyroïde produit moins d’hormones thyroïdiennes que nécessaire.

C’est un vrai problème pour l’organisme et la personne touchée par la maladie. Notamment car une hypothyroïdie va déclencher de nombreux symptômes plutôt désagréables.

Une personne qui souffre d’hypothyroïdie va avoir tendance à se sentir fatiguée, irritable et à perdre ses cheveux. On peut aussi souffrir de frilosité chronique, de troubles de l’humeur (ça peut aller jusqu’à la dépression) et de constipation. Certaines personnes ont même des vertiges.

Le médecin prescrit généralement à une personne souffrant d’hypothyroïdie des hormones thyroïdiennes de remplacement. C’est un traitement assez banal. Dans ce blog, nous partageons de nombreuses solutions afin d’aider les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie à relancer naturellement leur thyroïde.

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie ?

L’hyperthyroïdie, c’est tout l’inverse de l’hypothyroïdie. Vous l’avez compris : dans le cas d’une hypothyroïdie, la thyroïde tourne au ralenti. La thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes.

Dans le cas de l’hyperthyroïdie, c’est donc l’inverse. La thyroïde est comme survoltée. Elle se met à sécréter dans l’organisme beaucoup trop d’hormones thyroïdiennes. Il en résulte aussi des complications dont voici un aperçu :

La personne se met à perdre du poids alors même que son appétit augmente. Elle transpire abondamment. Elle peut également souffrir de tremblements et être atteinte de nervosité. On relate aussi de l’hyperactivité, des troubles du sommeil. L’anxiété, tout comme les troubles du cycle menstruel et la diarrhée complètent le tableau.

Est-ce possible de guérir l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie ?

À ce jour, le corps médical ne parle pas de guérison définitive pour ces deux maladies. En revanche, ce sont des maladies qui sont bien connues et pour lesquelles il existe des solutions pour réduire l’impact négatif des symptômes.

Au-delà des symptômes qui peuvent alerter sur la présence ou non d’une hypothyroïdie ou d’une hyperthyroïdie, le plus efficace reste quand même le bilan sanguin. C’est ce qui permet d’avoir l’information la plus fiable possible.

Comme je l’écrivais : nous essayons à travers les articles de ce blog de vous fournir un maximum d’informations pour réduire l’incidence de vos problèmes de thyroïde.

Il existe actuellement de nombreuses solutions naturelles qui permettent de relancer la thyroïde (hypothyroïdie) ou de la ralentir si besoin (hyperthyroïdie).

ATELIER VIDEO GRATUIT (1h): REGENERER SA THYROIDE?

Lire aussi :

L'article précédent : Hypothyroïdie n’a plus d’âge : les adolescents en danger

L'article suivant : Est-ce que la dépression engendre automatiquement une hypothyroïdie ?