Avertissement: Les informations sur ce site sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h) ▶ Inscrivez-vous pour découvrir comment il est possible de normaliser votre thyroïde et relancer votre métabolisme naturellement (10 000 vues).

Dans cet article, nous allons parler du lien qu’il existe entre les migraines et l’hypothyroïdie. Alors sans plus tarder, commençons !

Migraine et mal de tête : symptômes de l’hypothyroïdie ?

Quand l’hypothyroïdie déclenche des migraines et des maux de tête

L’hypothyroïdie est une défaillance de la glande thyroïde. Il en résulte une réduction du nombre d’hormones thyroïdiennes secrétées dans l’organisme. Même si elle est de toute petite taille, cette glande située à la base du cou est très importante pour l’équilibre du corps et pour de nombreuses fonctions.

Quand elle dysfonctionne, la thyroïde va soit augmenter sa production d’hormones (c’est l’hyperthyroïdie), soit la réduire (c’est l’hypothyroïdie).

Il existe de nombreux symptômes lorsqu’une hypothyroïdie est manifeste. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte de l’importance que peuvent avoir les hormones dans l’équilibre du corps humain.

L’un des symptômes les plus répandus de l’hypothyroïdie, c’est d’avoir des migraines fréquentes.

Comment diminuer la fréquence des migraines ?

La première chose à faire, c’est bien entendu d’être certain(e) qu’il s’agisse bien d’une hypothyroïdie. C’est votre médecin traitant qui peut vous en fournir la certitude en procédant à un bilan sanguin.

Le but du bilan sanguin est de contrôler vos taux d’hormones. Cet examen médical confirmera l’hypothyroïdie si le taux de TSH est élevé et celui de la T4 (une hormone thyroïdienne) normal ou légèrement abaissé.

Actuellement, les études scientifiques semblent penser qu’il existe un lien entre les céphalées et l’apparition de l’hypothyroïdie mais les causes scientifiques n’ont pas encore été avérées.

Les chercheurs ont identifié plusieurs facteurs capables d’entraîner des migraines. Pour diminuer la fréquence de vos migraines, le mieux est d’éviter l’alcool, l’aspartame et le glutamate monosodique. L’exposition aux bruits et à la pollution peut aussi augmenter vos chances de déclencher des migraines.

Si vous voulez réduire la fréquence de vos migraines, il existe quelques petits conseils que je vais vous partager. Le premier, c’est que l’hydratation est très importante. Quand nous ne buvons pas suffisamment, notre corps n’est pas en mesure d’éliminer les déchets de l’organisme aussi facilement.

L’autre conseil, c’est bien entendu d’essayer d’éliminer les sources extérieures de stress. Est-ce que vous vivez dans un environnement rempli de bruits qui vous attaquent le système nerveux ? Les attaques sonores répétitives peuvent finir par générer des céphalées et nous taper sur le crâne.  

Le stress fait aussi partie des facteurs qui augmentent les chances d’être frappé par des migraines à répétition. Mon petit conseil à ce sujet va être d’essayer de vous mettre à la méditation de pleine conscience. Cette pratique laïque va simplement vous permettre d’apaiser votre mental.

C’est un très bon outil pour apprendre à vivre davantage dans le présent. Le fait d’être constamment tourné vers le futur est une source potentielle de stress et d’anxiété.

Nous nous coupons du calme et de la paix disponibles dans l’instant présent pour nous projeter vers un futur illusoire. Cela soulève des peurs, des angoisses et nous nous mettons alors à souffrir.

Si vous avez des migraines constamment, faites attention car cela pourrait mener à une hypothyroïdie. Si vous avez déjà une hypothyroïdie, appliquez-vous à retrouver un rythme de vie plus sain afin d’aider votre organisme à relancer le fonctionnement normal de votre thyroïde.

ATELIER VIDEO GRATUIT (1h): REGENERER SA THYROIDE?

Lire aussi :

L'article précédent : Manger des glucides : solution naturelle pour soigner sa thyroïde ?

L'article suivant : Ménopause : comment régler ses problèmes de thyroïde ?