Avertissement: Les informations sur ce site sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.


ATELIER VIDEO GRATUIT (1h) ▶ Inscrivez-vous pour découvrir comment il est possible de normaliser votre thyroïde et relancer votre métabolisme naturellement (10 000 vues).

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur un phénomène bien précis, nous allons aborder ensemble le cas où le sport en excès engendre l’hypothyroïdie.

Quand le sport en excès engendre l’hypothyroïdie

C’est parti !

Le sport de manière excessive peut-il engendrer l'hyperthyroïdie ?

Même si ce phénomène n’est pas le plus répandu, sachez qu’il existe et qu’il porte même un nom : c’est la bigorexie. Il s’agit d’une dépendance au sport qui pousse les personnes qui sont atteintes de cette maladie à pratiquer le sport à l’excès.

C’est une maladie qui touche principalement les hommes. Ce sont généralement des pratiquants de culturisme, de fitness ou de cyclisme qui ne peuvent s’empêcher de s’entraîner en permanence.

Toute leur vie est organisée autour de la pratique de leur sport. C’est une maladie qui se déclenche en raison des hormones de bien-être qui sont déclenchées par l’organisme.

L’individu se retrouve à pratiquer son sport à l’excès. Le plus dangereux, c’est lorsqu’une personne décide de poursuivre son entraînement alors même qu’elle est blessée et qu’elle nécessiterait du repos.

Cette maladie peut également pousser l’individu qui en souffre à se couper des autres et à se refermer sur lui-même. C’est ni plus ni moins qu’une addiction à la pratique sportive.

Une addiction qui peut d’ailleurs mener à la mort si la personne n’est pas capable de s’arrêter. L’infarctus étant l’une des causes possibles de décès chez la personne souffrant de bigorexie.

Quand cela affecte la thyroïde

S’il y a bien une glande importante au sein du corps humain, c’est bien la thyroïde. Responsable d’un grand nombre de fonctions capitales à l’équilibre du corps humain, cette petite glande en forme de papillon située à la base du cou peut se dérégler.

La thyroïde sécrète dans l’organisme des hormones thyroïdiennes. Quand elle est déréglée, le niveau d’hormones produites peut être beaucoup trop faibles, c’est ce qu’on nomme une hypothyroïdie.

De nombreux symptômes peuvent alors faire leur apparition et même si c’est majoritairement les femmes qui sont touchées, il arrive quand même qu’elle s’attaque aux hommes.

Si votre pratique du sport est extrême, vous risquez de déclarer une hypothyroïdie. L’excès de sport est capable de participer au dérèglement hormonal d’un individu. C’est très handicapant et un peu contre-intuitif.

On pourrait penser qu’une pratique très élevée de sport va être bénéfique au corps humain mais c’est une erreur.

Pour fonctionner correctement, le corps a besoin de temps de repos suffisants. Quand le repos n’est pas observé pendant suffisamment longtemps, le corps va se mettre à taper dans ses réserves et à dysfonctionner.

Ce n’est pas visible immédiatement, il faut donc faire preuve de vigilance. Si vous voyez que vous commencez à perdre vos cheveux, que vous souffrez de constipation ou que votre humeur est instable : c’est peut-être le signe d’une hypothyroïdie.

La frilosité excessive fait aussi partie des symptômes courants d’une affection de la thyroïde.

Si vous sentez que votre pratique du sport n’est plus aussi saine qu’avant, c’est peut-être signe qu’il est grand temps de lever le pied.

ATELIER VIDEO GRATUIT (1h): REGENERER SA THYROIDE?

Lire aussi :

L'article précédent : Quand le jeûne alimentaire engendre l’hypothyroïdie

L'article suivant : Quel supplément en iode choisir pour soigner l’hypothyroïdie ?